Le jardin zen, un écrin de sérénité

Marc Miachon – Jardins d’Hier et d’Aujourd’hui

Véritable havre de paix aux tonalités japonisantes
Le jardin zen offre une vision épurée de la nature. Lieu de contemplation par excellence, il compose une partition apaisante où s’harmonisent le végétal, le minéral (ardoise, grés, etc.), les matières brutes (acier, bois gris) et l’eau.
Les éléments d’ornement (lanterne, pont, etc.) structurent le décor, tandis que la mousse, les fougères, ou les pierres proposent une ondulation verdoyante.

Au Japon, l’harmonie nait du déséquilibre, c’est pourquoi les différentes parties du jardin doivent former une belle asymétrie et un rythme impair pour créer un espace d’équilibre et de sérénité.
Les plantes à privilégier sont : les végétaux persistants comme le chêne, les arbres fruitiers, les pins ou encore l’érable japonais – symbole du temps qui passe. Habilement disposés, ils permettent de structurer le décor de fond.


Ils peuvent être accompagnés de plantes terre de bruyère, de bambou, d’arbustes à croissance lente ou de plantes couvre-sol. L’éclairage est également essentiel et participe pleinement à sublimer cet écrin de verdure. Ajoutons à cela une touche minérale avec des pas japonais ou un petit chemin sinueux fait de pierres blanches ou noires, et le tour est joué !

La sobriété et la simplicité sont deux valeurs importantes dans la culture japonaise, cela se traduit notamment dans la composition de ce jardin. Ainsi, il est conseillé de ne pas trop accumuler de plantes ou d’éléments décoratifs. L’idée étant de les espacer pour que leur potentiel soit pleinement révélé.
Votre mise en scène « zen » achevée, vous pourrez vous installer, écouter le chant des oiseaux, sentir le parfum des saisons, et vous détendre…